Japon, jour 7 : cérémonie du thé, okonomiyaki et ryokan

Pour ce septième jour, derniers instants à Kyoto, avant de prendre la direction du lac d’Otzu.

Pour une petite sortie matinale, nous avons délaissé nos hôtes et sommes allés nous promener à proximité de la gare centrale. Au milieu des immenses tours, le temple de Higashi-Honganji, édifié en 1602, sous le patronage du shogunat Tokugawa et reconstruit en 1895. Et une nouvelle fois, à l’image du contraste qui dicte notre séjour au japon, nous avons entièrement changé d’univers quelques mètres plus loin.

Véritable ode à la consommation, le centre commercial Yodobashi impressionne avec ses 6 étages et sa superficie monstrueuse. Vous vous en doutez, et même si ce n’était qu’un petit tour de repérage, nous avons passé un bon moment dans l’immense partie consacrée au jeu vidéo. De quoi pleurer devant les jeux qui ne verront jamais le jour en occident, les magnifiques RPG inaccessibles car uniquement disponibles en langue japonaise, et les prix vraiment très bas par rapport à la France.

Puis, place une nouvelle fois à un japon plus traditionnel. Grâce à Sophie et Benoit, nous avons été invités à une initiation à la cérémonie du thé, dans une famille japonaise qui ouvre régulièrement sa magnifique machiya pour des événements de ce genre. Un moment unique, et je conserverais très longtemps l’image de cette dame en train de nous expliquer pendant de très longues minutes, avec une passion indescriptible, l’art de créer une tapisserie traditionnelle.

Enfin, avant de quitter Kyoto, nouveau détour à Yodobashi pour y déguster des okonomiyaki à tomber par terre, préparés devant nous à même la plaque qui ornait notre table. Comme culinairement je ne me reconnais plus moi même, à goûter des choses impensables pour moi il y a encore 10 jours, j’ai tenté et aimé le tendon de boeuf! A peine le temps de digérer qu’il était temps de prendre le train en direction du lac d’Otzu pour y rejoindre notre habitat du soir, le ryokan yusanzo.

Que dire de cette soirée, si ce n’est qu’elle mériterait un article à part entière. Un cadre merveilleux, une chambre traditionnelle avec tatamis et futons, un jacuzzi en bois installé sur la terrasse de la chambre avec vue sur le lac, un repas gastronomique traditionnel exceptionnel… Le rêve.

Oui, nous apprécions notre séjour, à un point que nous n’aurions même pas pu rêver…