La presse écrite a-t-elle encore sa place ?

Internet a révolutionné la presse, et avec elle les magazines de jeu vidéo. Avec la multiplication des blogs et des sites spécialisés, y a-t-il encore un avenir pour la presse jeu vidéo en France ?

Qui peut rivaliser avec Internet ? Avec les flux RSS, les Twitts, les profils Facebook, l’information se propage à une vitesse inimaginable. La moindre info, la moindre image, la moindre rumeur est disponible quasi instantanément sur la toile. De plus, la multiplicité des sites nous donne une quantité d’informations gargantuesques ! Vous cherchez des avis sur n’importe quel jeu ? Ce sont des dizaines de tests, parfois incroyablement documentés, et des centaines d’avis de joueurs qui sont à votre portée en quelques secondes à peine. Et gratuitement !

Dans ces conditions, quid de la presse papier ? Y a-t-il encore un avenir pour la presse jeu vidéo en France ? Je suis partagé…

Ptetre bien qu’oui…

Je suis contre la dématérialisation. J’aime l’objet, la boite de jeu, le beau livre. Et j’aime encore cette sensation du magazine papier, si possible sur un beau papier glacé, les belles couvertures, la mise en page classieuse.

J’aime aussi, et surtout, la possibilité de lire quelque chose qui ne m’aurait pas intéressé à priori. En effet, sur internet, j’ai tendance à aller à l’essentiel, à ne lire vraiment que ce qui m’intéresse, et à zapper complètement le reste. Bizarrement, ce n’est pas le cas lors de ma lecture « papier ». Certes, je commence toujours par feuilleter le magazine, sautant de titre en titre, ne m’arrêtant que sur les sujets principaux. Mais ensuite, en seconde lecture, je lis la quasi-totalité du contenu, apprenant ainsi la sortie future d’un énième FPS dont je me fous éperdument. Mais mine de rien, je forge ma culture générale.

Enfin, j’apprécie toujours le format papier pour la lecture de sujets de fonds. Rien de pire que de se casser les yeux à lire un texte de 300 lignes au format web. On s’y perd, on a tendance à survoler certaines parties, on a du mal a rester concentré et à ne pas jouer avec sa souris…

Ptetre bien qu’non…

Seulement, la presse papier a désormais 2 défauts majeurs qu’il lui sera impossible de corriger. Le prix, et le manque de fraicheur de l’information.

Le prix tout d’abord, est désormais le frein essentiel à mon achat de presse écrite vidéo-ludique. 7€ voire plus pour un mensuel, ca devient quand même un budget conséquent. 2-3 magazines, c’est maintenant l’équivalent d’un jeu en solde ou en import ! Je sais pas vous, mais moi ca me fait mal aux fesses…

L’autre souci, c’est cette impression d’acheter du déjà lu. La presse écrite, de par ses délais de fabrication (maquettage, impression), ne peut lutter avec le format internet. Et comme l’obtention des jeux avant leur sortie officielle n’est plus réservée à la presse écrite, celle-ci accuse systématiquement un retard. Du coup, les rubriques actus des magasines dont complètements obsolètes, et les tests accusent bien souvent plusieurs semaines de retard.

Heureusement, Role Playing Game…

J’aurais pu complètement abandonner la presse papier, mais je n’arrive pas à m’y résoudre. En tout cas, j’ai clairement diminué la quantité. Je me restreins donc à 2 mensuels :

  • Joypad, plus par habitude qu’autre chose. D’ailleurs, j’envisage sérieusement d’arrêter. Le magazine a perdu son âme en décidant de renier ceux qui ont fait son succès. Et le ton volontairement « hautain » commence à me lasser. Reste quelques dossiers de fond pour me convaincre de continuer mon achat régulier, mais jusqu’à quand ?
  • Role Playing Game. LE mag indispensable! En décidant volontairement de se restreindre à un genre et un seul, RPG a trouvé je pense la recette gagnante. Complet et écrit par des passionnées (voir des dingues…), RPG est le seul magazine qui m’apprends des choses chaque mois. Bien sur, leur mise en page dérive souvent vers le Kawai / Manga, mais je leur pardonne volontiers !

Et vous, achetez-vous encore de la presse écrite jeu vidéo ? Lesquelles et pourquoi ?