La Xbox One passe la marche arrière !

Devant la pression de joueurs et la position de la concurrence, Microsoft a décidé de renoncer à trois « limites » de sa Xbox One. Exit la connexion internet obligatoire toutes les 24h, le zonage et l’impossibilité de prêter ou de vendre ses jeux.

Il y a 9 jours, j’écrivais que la guerre des consoles allait encore nous réserver des surprises. Bingo ! Presque sans surprise, Microsoft a cédé devant la gronde des joueurs et revient donc sur les principaux points de tension concernant sa prochaine Xbox One :

  • Il ne sera plus nécessaire de se connecter à internet toutes les 24h pour jouer à un jeu.
  • Il n’y aura aucune limitation concernant le prêt ou la vente de jeux. Ou plutôt, il n’y aura pas de changements par rapports aux pratiques de la Xbox 360. C’est à dire que les éditeurs pourront comme actuellement nous pondre des « online pass » pour tenter de limiter la revente.
  • La Xbox One sera « region free », et permettra donc de lire des jeux achetés dans n’importe quelle région du monde.

Un revirement de situation qui semblait obligatoire tant la grogne des joueurs était forte, mais qui du coup privera les joueurs d’innovations alléchantes ( partage des jeux avec ses proches, fin de l’obligation de laisser le disque physique dans son lecteur…). Qu’on adhère ou pas à la vision de Microsoft pour la Xbox One, elle avait au moins le mérite de proposer une alternative. Aujourd’hui, la Xbox One et la PS4 semblent sorties du même moule, partagent quasiment les mêmes caractéristiques et la même philosophie.

Et pendant ce temps, Steam se frotte les mains…