Plants vs Zombies

3

Une des dernières créations du studio Popcap Games, créateur de l’excellent Peggle, tente de réinventer le concept de Tower Defense. Pari réussi ?

1 – Plants vs Zombies est un « Tower Defense »

Plants vs Zombies est un jeu de Popcap Games, studio notamment connu pour avoir développé Peggle et démocratisé le concept de « casual gaming ». Le jeu est actuellement disponible exclusivement sur PC, mais il a été annoncé sur Xbox360 et iPhone. Dans ce titre, il vous faudra défendre férocement votre maison face à des hordes de zombies en utilisant… des plantes !

2 – A réserver aux plus âgés

Plants vs Zombies est classifié 12+ par le système PEGI. Ce classement, sévère, est sujet à discussion. Certes, l’univers du jeu met en scène des morts vivants. Mais la mise en scène volontairement caricaturale et la réalisation cartoonesque désamorcent le caractère potentiellement effrayant du jeu.

3 – Défendre son jardin

Chaque niveau du jeu met en scène plusieurs vagues de zombies qu’il vous faudra chasser les unes après les autres de votre jardin en faisant pousser des plantes. Le jardin est divisé en cases, formant un quadrillage. Pour se défendre, il est possible de faire pousser sur chaque case une plante, moyennant finance.

La monnaie utilisée dans le jeu est le soleil, récolté par le joueur en cliquant sur de petits astres tombant naturellement du ciel ou fabriqué par les tournesols que le joueur devra faire pousser. Cependant les tournesols sont incapables d’attaquer les zombies et ne servent en rien à la défense de votre jardin ! Le joueur devra donc en plus des tournesols faire pousser près de cinquante plantes différentes, capables, elles, de se défendre. On retrouve des variétés forcément très exotiques, telles que la mine patate, la catapulte à pastèque ou la plante carnivore. Chaque plante a ses forces et faiblesses le joueur devra adapter son jardin en fonction de l’opposition rencontrée, tout en s’assurant d’avoir un apport en soleil suffisant pour permettre de renforcer continuellement ses défenses.

4 – Une expérience de jeu particulièrement variée

La campagne principale du jeu se divise en cinq actes, chacun introduisant progressivement de nouveaux paramètres à prendre en compte par le joueur et corsant à chaque fois un petit peu plus la difficulté (très bien dosée soit dit en passant). Par exemple le 2e acte a lieu de nuit, et comme les plantes classiques ne pousseront pas, il faudra faire appel à toute une variété de champignons pour défendre le jardin !

Les zombies aussi évoluent tout au long du jeu, se servant de portes, de tondeuses, d’échelles ou même de bobsleigh pour franchir vos défenses. Chaque acte change radicalement la façon de penser la défense de son jardin et le tout renouvelle régulièrement le gameplay, rendant l’expérience particulièrement addictive.

On regrettera néanmoins un cinquième acte un peu plus poussif. Mais la présence d’une foultitude de mini-jeux à débloquer tous plus funs et originaux les uns que les autres prolongent efficacement la durée de vie du titre.

5 – Une atmosphère délirante

Servie par un design cartoonesque et délirant, l’ambiance du jeu est un exemple de réussite. L’humour est omniprésent, que ça soit par le look déjanté des zombies et leurs méthodes d’attaque désopilantes (non mais sérieusement, un bobsleigh…), le design des plantes ou encore les conseils de Ned le jardinier fou faisant office de tutoriel. La musique, très souvent en décalage avec l’action, renforce encore avec brio le coté caricatural du titre. Le tout est enrobé d’une réalisation technique pas forcément transcendante mais assurant le minimum syndical, à savoir animer crédiblement l’univers du jeu tout en le faisant tourner sur la majorité des PC actuels.

3 COMMENTAIRES

  1. Ce jeu à l’air complètement décalé !!! Dommage que l’extension des Sims 3 sorte aujourd’hui… 😀
    Une fois rassasiée de Sims je pense que je vais me laisser tenter…

Laisser un commentaire