LEGO City Undercover

0

Après l’effervescence de sa sortie et les excellents moments passés sur Zombi U ou Nintendo Land, la Wii U commençait à prendre sérieusement la poussière à la maison. Puis est arrivé LEGO City Undercover…

Utiliser des licences populaires et les « parodier » avec nos petites briques préférées reste quoi qu’il arrive une magnifique idée, mais les jeux de la série LEGO commençaient sérieusement à s’essouffler et à tous se ressembler plus ou moins. Il était temps que la série s’émancipe et se libère de ces « carcans » pour se renouveler, et c’est chose faite avec LEGO City Undercover.

LEGO et gros biscoteaux

Le jeu vous propose d’incarner Chase Mc Cain, superflic de retour à Lego City pour tenter de remettre derrière les barreaux le très très méchant Rex Fury, son ennemi juré fraichement évadé. Si Chase rassemble tous les clichés du policier américain brave et intrépide, il devra apprendre à se débrouiller seul tant ses collègues sont idiots et incompétents, pensant principalement à engloutir leurs doses journalières de donuts.

lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1364203579-577

Si LEGO City Undercover propose donc une histoire qui lui est propre, il s’amuse toutefois à parodier sans vergogne tous les films d’action hollywoodiens, avec le désormais légendaire « humour LEGO ». Les gags de situation se succèdent dans un esprit clairement « peau de banane » en parfaite adéquation avec l’univers visuel du titre. C’est enfantin, ca ne vole pas très haut, mais c’est suffisamment bien fait pour faire sourire les plus grands, et faire éclater de rire les plus petits.

Un GTA, brique par brique

Grande nouveauté pour un jeu LEGO, la ville entière de LEGO City est explorable à pied, en vélo, en skateboard, en voiture, en camion, en limousine, en bateau, en train, en bus, en hélicoptère, à cheval…
Si les missions sont scénarisés et prennent place dans des niveaux cloisonnés, tout le reste est entièrement ouvert. Une sorte de GTA pour enfant ? Le raccourci est facile mais pas idiot pour autant. A la manière d’un GTA, le joueur peut utiliser tous les véhicules à sa disposition, même si bien sur il n’est pas question ici de voler une voiture, mais plutôt de la réquisitionner en sifflant et en montrant son insigne de policier.

lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1364203579-091

Cette ville entièrement ouverte offre une multitude de petits à cotés bien sympathiques, et il est ainsi possible entre deux missions d’aller jouer au basket, de profiter de la fête foraine, d’utiliser des appareils de musculation, de participer à des courses contre la montre en voiture, de partir à la chasse aux extraterrestres, d’attraper des cochons échappés, et j’en oublie volontairement… Une richesse incroyable.

Vis ma vie de caméléon

L’aventure principale de son coté est découpée en missions qui reprennent largement le principe des jeux de la série. Si les combats sont rares et anecdotiques, il faudra en revanche soit utiliser ses méninges pour s’ouvrir des passages ou enclencher des mécanismes, soit faire preuve d’habileté en sautant de plateforme en plateforme. La ou les autres jeux LEGO nous proposaient de « switcher » de personnage, Chase Mc Cain devra cette fois tout faire tout seul, en jonglant entre ses différents costumes (policier, voleur, pompier, astronaute, fermier…) afin d’utiliser à bon escient des compétences particulières. C’est malin et ca se fait très vite de manière très instinctive, d’autant qu’un petit icône nous indique constamment quelle capacité utiliser.

L’adulte que je suis vous dira que le niveau de difficulté est vraiment très bas, mais l’essentiel est ailleurs. Déjà parce que cette absence de challenge permet aux plus jeunes de profiter à 100% du jeu sans jamais ressentir de frustration, mais aussi parce qu’aussi facile soit il, LEGO City Undercover est suffisamment prenant pour ne pas lasser le joueur. Et si finir l’aventure principale ne pose pas de soucis particuliers, terminer le jeu à 100% en collectant tout ce qu’il est possible de collecter représente mine de rien un sacré défi.

Comme d’habitude je suis tout de même obligé de parler de ce qui fâche car non, LEGO City Undercover n’est pas le jeu parfait. Je pourrais citer pèle mêle des soucis de caméra récurrents à la série, des doublages de qualité franchement inégale, de manque de jeu multi ou des sensations de conduite de véhicules vraiment très chaotiques. Mais surtout, le jeu agace par ses temps de chargement interminables qui peuvent aller jusqu’à la minute !

lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1364203579-665

Beau, drôle, coloré et très agréable pad en main, LEGO City Undercover est LA bonne surprise du début d’année. En s’éloignant des adaptations de licence et en s’offrant une ville entièrement ouverte, le jeu prend une richesse et une dimension vraiment étonnantes. Bien que destiné aux plus jeunes, il ravira également les grands par son humour décalé et ses nombreuses références. Quel bonheur que de voir, enfin, un jeu pour enfants qui sait ne pas prendre les enfants pour des idiots !

Ma note : 9.5/10
Jeu disponible exclusivement sur Wii U. Merci à Nintendo France pour l’envoi d’une version de test.
Prix : environ 50€.

PARTAGER
"Papa" de la famille de geeks, tombé dans la potion magique du jeu vidéo et de la culture geek dès mon plus jeune âge, je tente de faire partager cette passion sur le net depuis plus de 15 ans.

Laisser un commentaire