inFamous (PS3)

0

Le marché semble saturé pour les jeux d’action mettant en scène des super héros. inFamous se retrouve ainsi en concurrence avec des titres comme Ninja Blade, Wolverine et surtout [Prototype].
Malgré ce gros embouteillage, inFamous possède des atouts certains lui permettant de sortir du lot.

Un scénario désastreux

Une terrible explosion vient de frapper Empire City. Alors que tout semble dévasté autour de lui un rescapé, Cole, se relève en titubant. En plus d’être sorti indemne de cette explosion, Cole découvre qu’il est désormais capable de choses prodigieuses. Sa force et son agilité sont décuplés, et il est désormais capable d’apprivoiser l’énergie électrique.
Souhaitant sortir de la ville, il va s’apercevoir que celle-ci est placée en quarantaine par les autorités. Coupée du reste du monde, Empire City devient alors le repère d’organisations criminelles.
Bien évidemment, Cole va se retrouver embarqué dans un marché avec le gouvernement, avec comme objectif de retrouver un agent du FBI perdu en ville.

Soyons clairs, le scénario d’inFamous est digne d’une série Z. L’histoire est abracadabrantesque. Les personnages, et Cole en premier lieu, ne dégagent aucun charisme. Les petites intrigues liant les différents protagonistes sont ridicules et n’apportent rien à l’histoire. Non, ce n’est pas pour l’histoire que vous vous plongerez dans inFamous.

Une réalisation tout juste acceptable

Peut-être est-ce donc pour la qualité de la réalisation ? Et bien là aussi, il faudra repasser. Pas aidé par son statut d’exclusivité PS3 (qui implique, pour la majorité des joueurs et des observateurs, une qualité attendue bien supérieure à la moyenne), la réalisation d’inFamous déçoit. Les textures sont pauvres et monotones, l’effet d’aliasing est présent, l’animation regorge de petites saccades intempestives… inFamous n’éblouit pas nos rétines, et pire, le manque de diversité des textures fait se ressembler chaque quartier d’Empire City. Et alors que la ville est immense, le joueur a l’impression d’être toujours au même endroit. Frustrant.

Du condensé de bonnes idées

Malgré ces défauts, inFamous est un excellent jeu. Tout d’abord parce qu’il s’inspire avec gout d’éléments de gameplay de titres ayant fait leur preuve. On retrouve ainsi de fortes similitudes avec Crackdown (pour la ville ouverte, et les capacités du héros), Assassin’s Creed (pour la possibilité de grimper absolument partout) ou encore Fable (pour le choix entre le bien et le mal). inFamous aurait pu tomber dans le piège du copier/coller maladroit, mais ce n’est pas le cas. Le tout est cohérent, et donne une expérience de jeu très jouissive. Cole peut sauter d’un immeuble à un autre, « grinder » sur n’importe quel câble électrique, lancer des grenades électriques, utiliser des arcs électriques (encore) ou préférer le combat à mains nues… Et tout cela s’enchaine le plus simplement du monde, de manière très fluide. Le sentiment de puissance qui en découle mérite le détour.

Si Cole doit s’acquitter d’une mission principale, Empire City regorge de petites missions secondaires, donnés bien souvent par les habitants eux-mêmes. Et pour effectuer ces missions, ou même lors de simples promenades en ville, Cole aura très souvent le choix de la méthode. Pour faire simple, Cole aura à faire des choix, lui permettant de changer son image aux yeux des habitants. A vous de choisir entre devenir un héros bienveillant sauvant la veuve et l’orphelin ou un infâme monstre effrayant et craint. De votre « alignement » dépendra le déblocage de certaines capacités spéciales.
Malheureusement, ces choix sont souvent ridicules tant ils sont « naïfs ». L’intérêt est clairement d’allonger la durée de vie du jeu, en offrant au joueur une possibilité de finir le jeu deux fois : une fois en ange et une fois en démon. A réserver aux plus acharnés.

Un jeu à réserver aux adolescents

inFamous est classifié 16+ par le système PEGI. Rien à dire sur cette classification. En effet, si le jeu ne présente pas de violence gratuite, ni d’effusions de sang disproportionnés, il reste un jeu d’action mature. La violence y est donc présente, continuellement, et certains ennemis peuvent effrayer de jeunes enfants. Un jeu à réserver aux adolescents, en veillant à ce que de jeunes enfants ne regardent pas.

Malgré des défauts scénaristiques et de réalisation, inFamous est un titre plaisant. Rempli de bonnes idées et de références empruntées à des titres ayant fait leurs preuves, le titre les transforme en un tout cohérent et incroyablement agréable à jouer. On regrettera juste l’allongement artificiel de la durée de vie et le manque flagrant de charisme du héros principal.

Laisser un commentaire