Forza Motorsport 3 : on y a joué!

1

Forza Motorsport 3 a été présenté dernièrement aux fans lors d’une première mondiale à Paris. Filaire était bien évidemment présent et une chose est certaine : nous en avons pris plein les yeux.

Retour sur une soirée exceptionnelle pour un jeu qui ne l’est pas moins.

Organisée dans un garage de prestige, la présentation de la Final Build (ndlr: version finale) de Forza Motorsport 3 ne laisse planer aucun doute : Turn 10 a mis la barre très très haute !
Si nous n’en avons pas appris d’avantage que les dernières rumeurs qui pouvaient circuler sur le net, nous avons en revanche pu comprendre le système de release de Turn 10, de la première version de Forza Motorsport jusqu’à celle que nous pourrons tous avoir dans les mains à partir du 23 octobre.

Partis du constat que les amateurs de voitures quel qu’ils soient n’étaient pas forcément des gamers, Turn 10 a pris le parti de réaliser une simulation au plus proche de la conduite. C’est ainsi qu’il est possible pour un accro de la Ford Fiesta de complètement tuner sa voiture comme « en vrai » afin d’en reproduire les sensations sur circuit. Nous reviendrons sur les différentes nouveautés présentées un peu plus en détail dans la suite de cet article, mais une chose est claire : si vous êtes fan inconditionnel d’automobile (classique, de luxe, d’exception ou même de course), vous serez servis !

Forza 3 ? Un peu plus de tout !

Deux modes de jeux et de joueurs vont s’opposer sur cette release de Forza Motorsport. Ainsi, les véritables passionnés de conduite investiront le siège baquet tandis que les joueurs un peu plus « casuals » se rabattront sur un pad et joueront sur le canapé. Mais je vous rassure, ils n’en ressortiront pas moins décoiffés !

Les différentes bosses de la route sont par exemple fidèlement reproduites sur le pad, et après quelques tours vous serviront de repère avant d’appréhender un virage ou de remettre la gomme. Une véritable simulation vous dis-je !

Au rayon nouveauté de cette version 3, on trouve donc pas mal de choses, certaines évolutions bien sûr, mais aussi de véritables initiatives de l’équipe de développement ou l’intégration de meilleures idées de certains autres jeux.

En terme graphique, quelques chiffres tout d’abord. Forza Motorsport 3, c’est sur le design d’une voiture 10 fois plus de polygones que Forza Motorsport 2. Cela ne vous dit peut être rien, mais quand vous essaierez la démo, ou la version complète du jeu, vous verrez qu’on est proche de la perfection graphique. Chaque élément, chaque texture est fidèlement reproduite pour vous donner encore plus l’impression d’être véritablement au volant de la voiture que vous aurez au garage.

Au niveau du nombre de voitures le compteur dépasse les 400 dans cette version, passant de la Peugeot 207 à la Peugeot 908 sans oublier la Porsche 911, la Fiat 500, la Camaro et je vous passe les plus beaux modèles ! Plus de 400 voitures, en faisant un calcul simple, une voiture par jour sur un des 100 circuits du jeu et il vous faudra plus d’un an pour toutes les avoir conduites. Les collectionneurs en auront pour leur argent !

Le nombre de tracés dépasse lui la centaine, répartis sur une vingtaine de circuits fidèlement représentés. L’équipe de développement a en effet passé 3 jours sur chacun d’eux ramenant plus de 3000 photographies, et des milliers de points GPS permettant de reproduire la moindre montée/descente au plus fidèle. Certains pilotes professionnels comme le Français Stéphane Sarrazin, ont même participé au développement du jeu, intervenant pour indiquer les moindres points de repère qu’ils avaient sur les circuits : une double bosse par-ci, un vibreur un peu exter’ par-là, et vous avez la reproduction des pistes la plus fidèle à l’heure actuelle.

Autre nouveauté : la gestion complète de l’usure des pneus, et c’est une véritable prouesse réalisée par les développeurs de Turn 10 puisqu’il nous a été annoncé que Michelin et Bridgestone utilisait le moteur de Forza Motorsport 3 pour améliorer leurs pneumatiques (chauffe des gommes, usure sur la piste, interne/externe…). On nous a même dit que McLaren F1 n’avait pas un modèle de simulation aussi développé…

En terme de jeu, évidemment chacune des 400 voitures dispose de toutes le vues possibles, de la vue « cockpit » à la vue aérienne, mais vous pourrez aussi voir en temps réel l’état de chacun des composants de la voiture, de la température du moteur à celle de la partie interne des pneus ! Il vous sera alors possible de comprendre en faisant le tuning de la voiture l’impact de chacun des éléments sur la conduite et la réaction globale du véhicule. Vous n’êtes pas un expert des pistons ou des embrayages ? Pas de problème, un mode d’upgrade avancé est proposé. Dans ce mode il vous suffit de choisir comment vous voulez faire évoluer la voiture (changement de catégorie par puissance) afin que l’IA vous propose les meilleurs éléments pour atteindre ce but. Plutôt pratique si vous ne voulez pas passer des heures à choisir le modèle de turbo ou de suspension que vous voulez changer sur la voiture.

Un aspect communautaire révolutionnaire

Dans cette même veine, permettant de créer une partie unique pour chaque joueur, votre gestion de carrière est maintenant planifiée via un calendrier. En fonction des voitures dont vous disposerez dans votre garage, les courses s’ouvriront à vous par type de voiture, marque et bien d’autres éléments de distinction, permettant alors à chacun d’engranger des points différemment et s’acheter ou tuner alors sa voiture de manière totalement personnelle.

Au niveau de l’achat des voitures, un nouveau système a été mis en place par les développeurs afin de contrer les ventes de modèles de voitures (virtuelles évidemment mais avec du vrai argent) qui avaient lieu sur eBay dans la version précédente. Cette fois-ci un système d’enchères est directement intégré au jeu, et vous pourrez alors choisir la voiture selon vos critères (marque, modèle…) mais aussi en consultant les différents Scoreboards disponibles dans le jeu. Et c’est là que Turn 10 mise à fond sur la communauté, puisqu’il existera des scoreboards pour les meilleurs pilotes évidemment, mais aussi les meilleurs « peintres », les meilleurs « tuners » … Révolution donc. Si vous aimez les voitures pour leur design, à vous de créer des modèles uniques pour être reconnu et « vendre » vos réalisations. Idem si vous êtes un passionné de réglages et que vous pensez avoir le meilleur réglage de l’Audi R8 sur la piste du Mans, vos efforts passés à peaufiner la voiture pourront être reconnus, du très grand donc !

Forza Motorsport 3 ne sort que le 23 octobre, mais je peux d’ores et déjà vous dire que ceux qui y ont goûté l’ont déjà adopté et qu’attendre 1 mois pour pouvoir avoir la version complète paraît terriblement long…

1 COMMENTAIRE

  1. Le moins que l’on puisse dire, c’est que tu es enthousiaste Jeremy!

    En même temps, je le suis aussi. Et mon petit doigt me dit qu’on a pas fini d’entendre parler de ce Forza 3 sur Filaire! 🙂

Laisser un commentaire