PlayStation All-Stars Battle Royale

1

Qui sortirait vainqueur d’un affrontement entre Sackboy, Nathan Drake et Kratos ? PlayStation All-Stars Battle Royale (que nous appellerons PS ASBR par commodité) vous propose de répondre à cette question. Un clone « Playstation » du Super Smash Bros de Nintendo ? Pas si évident.

Au départ tout les rassemble. Jeu de combat « plateforme » rassemblant des combattants issus des différentes licences phares de la marque, PS ASBR se veut clairement être le Super Smash Bros de la PS3. On y retrouve le même schéma de jeu (du combat très arcade, jouable à plusieurs, dans des niveaux truffés de plateformes et pièges divers), la même orientation quasi exclusivement multi-joueurs et la même volonté d’offrir des combats improbables entre des personnages venant d’univers très distincts.

De la testostérone, mais pas que…

Au programme, pas moins de 20 combattants sont accessibles, même si l’on peut penser que la liste s’allongera via DLC. Mais en l’état la liste est déjà impressionnante, avec Sackboy (Little Big Planet), Kratos (God of War), Nathan Drake (Uncharted), Ratchet (Ratchet & Clank) et Jak (Jak & Daxter) en tête d’affiche. Évidemment chaque combattant possède un style de jeu et des attaques qui lui sont propres et cela donne un mélange des genres assez étonnant mais pour autant jamais ridicule. Du bon boulot.

playstation-all-stars-battle-royale-playstation-3-ps3-1353428511-228

L’équilibrage des forces est en revanche un peu plus hasardeux, et on identifie assez vite les véritables monstres (Kratos 4 ever) des personnages un peu plus mollassons et inoffensifs. Un déséquilibre malheureusement inévitable dans ce genre de jeux, mais qui peut permettre des parties à handicap. « Allez ma chérie, je suis sur que je te bats avec PaRappa the Rapper ! »

La tactique du coup de grâce

Prenant à contrepied les standards du jeu de combat, PS ASBR déroute lors des premières parties. Les personnages ne disposent d’aucune barre de vie, et rouer vos adversaires de coups ne sert quasiment à rien. Toutes vos attaques feront en revanche monter une jauge de « fatality », nécessaire au déclenchement d’une attaque spéciale, seule capable d’infliger un KO. Intéressant mais clairement déroutant lors des premières parties.

Du coté des modes de jeux, n’espérez rien de vraiment passionnant. PS ASBR est un jeu qui se partage, et de fait le mode solo est vide et dénué d’intérêt. A l’extrême limite, les puristes y passeront quelques heures pour peaufiner leurs combos et débloquer des tenues pour leurs combattants. Anecdotique.

En revanche, à la maison ou en ligne, avec des amis ou d’illustres inconnus, le plaisir de jeu va grandissant, et à condition de ne pas être trop regardant sur la « logique » des parties et sur l’équilibrage des personnages, on s’amuse quand même beaucoup. A noter que le jeu est « cross-play », permettant ainsi de jouer indifféremment sur PS3 ou sur PS Vita. Un vrai plus.

playstation-all-stars-battle-royale-playstation-3-ps3-1353428511-237

Doté d’un casting intéressant, PlayStation All-Stars Battle Royale s’en sort avec les honneurs. Certes l’équilibrage est un peu défaillant et les modes de jeu sont chiches, mais avec quelques amis de passage à la maison il reste une valeur sure de fun instantané sans prise de tête. Un bon petit jeu en sorte, sans aucune connotation péjorative.

Ma note : 6,5/10
Jeu disponible sur PS3 et PS Vita (en cross-play). Merci à Playstation pour l’envoi d’une version de test.
Prix : environ 35€.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire