Crayon Physics Deluxe

3

Récompensé lors de l’édition 2008 de l’Independant Games Festival (devant World of Goo), Crayon Physics Deluxe a fait beaucoup parler de lui sur la scène des jeux indépendants.

Cependant, ce buzz médiatique est-il mérité ?

1 – Crayon Physics Deluxe, un jeu de réflexion

Crayon Physics Deluxe est un jeu sorti en 2008 développé et édité par Kloonygames. Ce jeu est le fruit d’un projet démarré en 2007 dont le concept est simple mais novateur : permettre au joueur d’interagir avec le plan de jeu en dessinant dessus avec la souris pour résoudre des énigmes faisant intervenir la physique. Crayon Physics Deluxe est disponible sur PC, mais également sur iPhone / iPod Touch.

2 – Un jeu tout public

Crayon Physics Deluxe est classifié 3+ par le système PEGI. Dans la mesure où le concept du jeu se veut totalement non violent et où l’univers est particulièrement enfantin, ce classement ne souffre d’aucune contestation. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu de réflexion et qu’à ce titre il requiert une certaine de dose de patience de la part des joueurs.

3 – Attrape l’étoile !

L’objectif du jeu est très simple : chaque niveau présente une balle rouge, avec laquelle on ne peut interagir qu’en la poussant légèrement, et une étoile. Le but est d’amener la balle rouge à l’étoile. Pour ce faire, le joueur devra dessiner sur le plan de jeu des éléments qui feront alors partie intégrante du décor et qui seront dotés d’une masse et d’une inertie propre dépendant de la taille et de la forme de l’objet dessiné. Il est possible de créer n’importe quoi, la forme de l’objet étant donnée par le joueur en dessinant avec la souris. Les possibilités sont totalement infinies. Il est par exemple possible de fabriquer une catapulte, ou un système de poulie pour amener la balle à destination. C’est l’imagination du joueur qui fait le reste !

4 – Des possibilités de jeu infinies, peut être un peu trop

Le début du jeu est très simple et bien guidé, ne demandant que de fabriquer des ponts puis de pousser la balle à destination ou encore de fabriquer un système de bascule. Mais très vite le jeu se diversifie et c’est précisément là que le bas blesse. La liberté d’action laissée au joueur est bien trop grande si bien qu’on ne sait jamais vraiment où les développeurs veulent en venir pour finir un niveau. Ainsi on aura tendance à faire un peu n’importe quoi, comptant sur un coup de chance pour que la balle touche l’étoile. Il manque clairement une ligne directrice bien précise à chaque niveau, ce qui prive le joueur de la satisfaction de trouver une solution élégante au problème posé et donne l’impression d’enchainer les niveaux sans vraiment progresser dans la compréhension du jeu.

5 – Une réalisation parfaite

Si le jeu souffre d’un level design (la conception des niveaux du jeu) totalement déficient passé les premiers niveaux, la réalisation, elle, est sans faille. Portée par une musique totalement envoutante, l’aspect graphique n’est pas en reste. Les plans de jeux sont représentés par une feuille de papier à dessin et chaque élément du décor (créé par le joueur ou déjà présent) est un dessin au crayon de couleur sur cette feuille. Le tout donne un design très enfantin, limite poétique, à l’ensemble par lequel il est difficile de ne pas être touché. Qui plus est le jeu est en 2D et tournera très facilement sur la plupart des PC actuels.

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire