SimCity, retour vers le futur !

2

Je fais parti de celles qui attendaient inlassablement l’arrivée d’un nouveau SimCity. J’ai beaucoup joué plus jeune aux premières versions (surtout SimCity 2000) et j’adorais ce jeu. Je suis d’ailleurs aussi une fanatique des Sims…

Je ne reviendrais pas dans mon article sur toutes les remarques concernant le jeu sur serveur et les plantages successifs supers frustrants vu que Stéphane vous en a déjà parlé.

Miroir, mon beau miroir, qui est le jeu de simulation le plus beau ?

Les visuels du jeu avant sa sortie, bien que très jolis, ne suffisaient pas à dire si le jeu allait être mieux, moins bien ou pareil qu’avant. Évidemment j’ai pris ma petite claque visuelle lorsque nous avons essayé le jeu la première fois. Les pixels des premières versions sont partis loiiiinnn… La fluidité de la caméra et le rendu 3D est aussi assez sympathique pour que j’en parle tout de même un peu.

simcity-pc-43875-1351080767-031

Mais ce qui est important dans ce type de jeu ce n’est pas la beauté des images…C’est plutôt l’intelligence artificielle qui en fonction des paramètres rentrés par l’utilisateur fait que la ville va prospérer ou pas… Et là, il faut avouer que c’est assez fun !

Comment allez-vous M’dame la mairesse ?

Bien que le jeu ait particulièrement évolué j’ai retrouvé assez facilement mes habitudes de jeu. Les zones résidentielles, commerciales et industrielles sont toujours là ! Par contre adieu les poteaux électriques. L’électricité circule sous les routes ce qui est tout de même plus logique à notre époque.
En parlant d’époque, une grande révolution simiesque est que vous avez le choix, dès le départ, de créer des centrales charbon, éoliennes, solaires ou nucléaires. Certes, les centrales les plus couteuses ne sont pas abordables dès les premières minutes de jeu mais la dimension « époque » pour construire les centrales les plus élaborées n’existe plus. Pour résumer, la technologie n’évolue pas en fonction des années (un add-on à venir ?).

simcity-pc-43875-1362411751-074

Un bon point du jeu est la possibilité de « spécialiser » sa ville. Si vous souhaitez faire une ville touristique, vous avez des bâtiments spécifiques qui permettent de développer l’attrait touristique de votre cité : un ministère du tourisme, des monuments touristiques (comme la tour de Pise, la tour Eiffel, l’opéra de Sydney…). Cette spécialisation donne une autre dimension au jeu.
En raison de la taille du territoire, vous n’avez pas seulement à gérer le bien-être de vos Sims (en mettant des parcs, en fournissant suffisamment de travail, en ayant suffisamment d’écoles, en développant les réseaux de transport en commun…). Il faut aussi veiller à optimiser votre ville ! Votre rôle de maire est d’ailleurs étendu. De la même manière qu’en France les communes sont obligées de se regrouper, dans SimCity votre zone de jeu contient au minimum 3 villes qui peuvent interagir entres-elles.

Je serais la reine du monde !

Votre ville peut ainsi aider les villes voisines ou profiter des ressources d’une autre ville pour prospérer. Ce concept est carrément sympa ! Nous avons créé avec Stéphane une « région » où nous gérons des villes complémentaires. Stéphane développe plutôt des villes minières très industrielles, qui fournissent de l’énergie et qui rapportent beaucoup d’argent. Moi je préfère faire des villes plus « bien-être » spécialisées dans l’éducation ou le tourisme. Du coup mes Sims de classe aisée peuvent trouver du travail dans ses industries de pointe et ses Sims peu qualifiés viennent dans mes petites usines travailler. Je peux en outre bénéficier des services énergétiques (en payant quelques simflouz) sans avoir à construire de centrale chez moi.

Vous l’aurez vite compris j’aime beaucoup ce jeu, un peu chronophage j’avoue. Le temps passe très vite quand on joue à SimCity…
Niveau difficulté, faire prospérer sa ville n’est pas très compliqué à partir du moment où l’on reste raisonnable au début du jeu (pas trop de dépenses publiques tant que la ville est petite) et que l’on maitrise bien les impôts… Et pour les moins bons maires il existe le mode bac à sable où l’argent coule à flot ! C’est d’ailleurs avec ce mode de jeu que Florence fait ses premier pas dans le monde impitoyable de SimCity !

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour l’article 🙂
    Etant moi-meme grand fan de la series des SimCity, j’ai été déçu en lisant plusieurs tests, qui critiquent ce jeu à cause notamment de :
    la taille des cartes,
    l’impossibilité de reconstruire des routes sans detruire les immeubles adjacents,
    la gestion des catastrophes,
    le manque d’intelligence de l’IA (pompiers bloqués, bouchons, etc)
    l’absence de métro.

    Qu’en pense-tu ?

    • Je rédigerais prochainement un test complet du jeu, mais je vais quand même te répondre sur ces quelques points. Attention, ce n’est bien sur que mon avis complètement subjectif.

      La taille des cartes : Oui, les villes sont petites et on se sent très vite à l’étroit. Sauf que le SimCity nouveau prends toute sa saveur en mode région. Là ou auparavant une seule ville devait pouvoir tout faire, maintenant l’idée est de jouer avec plusieurs petites villes que l’on spécialise. C’est une approche différente, mais perso j’adore.
      La destruction des routes : Effectivement, détruire une route détruit un batiment. Mais en même temps on détruit beaucoup moins les routes qu’avant, puisqu’on peut maintenant les upgrader et transformer les routes en terre du début en routes beaucoup plus urbaines. Ca m’a pas du tout dérangé.
      La gestion des catastrophes : Oui, elles ne sont pas désactivables. Oui, ca peut être très frustrant.
      L’IA : Ca s’améliore. Les débuts ont été chaotiques, mais Simcity se mets à jour régulièrement et j’ai noté du mieux. La gestion des priorités pour les services d’urgence est par exemple mieux gérée qu’au début.
      L’absence de metro : Mouais. Mais y a le tram. Perso ca me manque pas.

Laisser un commentaire