Trials Evolution

1

Oubliez votre quota journalier de sommeil. Protégez les objets fragiles contre les attaques régulières de manettes volantes. Stockez des boites de tisanes à effet relaxant. Prévenez vos voisins que les cris répétés qu’ils risquent d’entendre ne sont que des manifestations incontrôlées de votre frustration. Tremblez, Trials Evolution est arrivé !

Huit mois que je l’attends ! Après avoir passé des dizaines voire des centaines d’heures sur Trials HD, l’annonce d’une suite avait immédiatement provoqué chez moi des petits signes d’impatience (bave aux lèvres, irritabilité supérieure à la normale, évanouissement fréquent à la vue d’un tonneau ou d’un rondin de bois…) Car oui, Trials HD fait parti de mon top 5 jeu vidéo, toutes époques et plateformes confondues.

Le retour du roi

Passer après un tel coup de cœur, si équilibré, si addictif et si parfait n’est pas chose aisée. Pourtant je n’ai à aucun moment ressenti la crainte de la déception. Comme si Trials Evolution ne pouvait pas être mauvais, vu la richesse de son code génétique. Bonne pioche. Trials Evolution n’est pas un bon jeu. Trials Evolution n’est pas un excellent jeu. Trials Evolution est une tuerie, un must-have, un chef d’œuvre, un incontournable, un rêve de gamer, une drogue…

Fidèle à son grand frère, Trials Evolution repose exactement les mêmes bases de gameplay : une moto trial, des obstacles de plus en plus périlleux et une ligne d’arrivée à franchir. Gâchette droite pour accélérer, gâchette gauche pour freiner, stick directionnel pour pencher son corps. Difficile de faire plus simple d’accès d’autant que le game over n’existe pas, chaque niveau étant rempli de checkpoint qui vous feront réapparaitre en cas de chute.

La quête infinie de la perfection

Mais ne vous y trompez pas, Trials Evolution est un jeu qui peut très vite devenir diabolique. Tout dépendra de votre degré d’implication, et c’est ce qui fait la force absolue du titre : chaque joueur s’imposera son propre challenge ! Ainsi, le joueur peu exigeant pourra se « contenter » de terminer chacune des pistes proposées. L’emploi des guillemets est indispensable car les derniers niveaux représentent à eux seuls un énorme défi. Sauf que si finir un niveau est à la portée de tous, le faire en respectant certains critères (temps, nombre de chutes) est une autre paire de manche. Les plus fous vont donc commencer à faire la chasse aux médailles d’or. Une quête exigeante, éreintante et chronophage.

Les yeux rougis, le teint blanchâtre et les muscles des doigts à la limite du claquage vous commencez à collectionner les médailles d’or, serein et fier. C’est à ce moment que ce diable de Trials Evolution vous humilie en vous présentant les défis ultimes : les médailles de platine. Sachant qu’en plus le jeu propose, pour chaque tracé, un classement mondial et surtout un classement « entre amis », vous ne serez jamais repu et tenterez toujours de grappiller quelques centièmes sur telle ou telle piste, juste pour le plaisir de repasser devant vos potes.

Du multi à 4 online comme offline

Tout ce que je raconte était déjà présent dans Trials HD, mais Trials Evolution le sublime encore un peu plus, avec un level design encore plus beau et piégeux et un moteur physique encore plus subtil. Mais surtout, Trials Evolution amène un mode multijoueur incroyablement bien pensé, reprenant les pistes du mode solo (dans laquelle votre ou vos adversaires prennent la forme de fantôme), mais ajoutant des pistes de supercross à 4 voies ! Un bonheur.

Je m’arrête ici, car je pourrais ajouter à ce tableau idyllique les mini-jeux aussi idiots qu’amusants, la richesse incroyable des pistes, la personnalisation de ses motos, la présence d’un éditeur de pistes incroyablement riche permettant de créer le circuit ultime et de le proposer gratuitement à l’ensemble des joueurs. Et dire que je n’ai pas encore dévoilé le prix de ce bijou : 1200 MS Points soit moins de 15€. Rapport qualité prix absolument inégalable !!!

Trials Evolution est un must have, un achat indispensable, un jeu qui justifie à lui seul l’achat d’une Xbox360. Addictif, difficile en restant parfaitement accessible, chronophage, il promet des dizaines d’heures de fun absolu. Le genre de jeu qui vous fait allumer la console le matin juste avant de partir au boulot. Il est le premier titre qui aurait pu recevoir de ma part la note ultime de 10/10, mais un jeu dans lequel mon ami Trent est meilleur que moi ne peut pas être vraiment parfait.

Ma note : 9.9/10
Jeu disponible exclusivement sur Xbox 360, en téléchargement uniquement. Merci à Xbox pour l’envoi d’une version de test.
Prix : 1200 MS Points (environ 15€)

1 COMMENTAIRE

  1. Et bien que rajouter de plus à ce que tu as déjà dis ! Je dirais peut être que j’ai l’impression que les médailles d’or sont un peu plus simple à avoir ( il me semble ) ! Mais ça Stef tu pouvais pas le dire vu que tu dois pas en avoir beaucoup de médailles d’or ahahhahahah

    Sinon oui ce jeu est quasi parfait, le seul petit défaut est la lenteur pour trouver des adversaires en multijoueur .

    Et la fameuse phrase « Aller une dernière course puis j’arrête  » … La dernière dure généralement très longtemps lol

Laisser un commentaire