Une suite, now ! Rogue Squadron

Le milieu du jeu vidéo est un grand spécialiste du recyclage et ce ne sont pas les sorties du moment qui viendront me contredire. Pendant ce temps-là, certaines licences prennent la poussière sans qu’on sache bien pourquoi. C’est la cas d’une série de shooters spatials développée par Lucas Arts et Factor 5 dont la simple évocation devrait faire naitre un frisson de plaisir chez les gamers de bon goût : Rogue Squadron.

La licence Star Wars a été associée à une bonne dose de bouses vidéoludiques mais elle a aussi donné naissance à quelques jeux cultes, dont un ou deux issus de la série Rogue Squadron qui se composent de 3 titres :

Rogue Squadron sorti en 1998 sur PC et Nintendo 64, un des premiers titres à utiliser l’Expansion Pack de la N64.

Rogue Squadron II : Rogue Leader sorti en 2001 sur GameCube faisait partie du line up de lancement de la console.

Rogue Squadron III : Rebel Strike sorti en 2003 toujours sur GameCube. Ce dernier épisode avait la particularité de proposer des phases de jeu au sol, à pied ou dans des véhicules impériaux type TB-TT (AT-AT en VO).

En parallèle à la série principale se déroulant dans l’univers de la première trilogie Star Wars, un Star Wars Episode 1 : Battle for Naboo est également sorti sur N64 et PC à la fin de l’an 2000.

Rogue Squadron et moi

J’ai beaucoup aimé Rogue Squadron premier du nom sur N64 mais c’est sa suite, Rogue Squadron 2 : Rogue Leader qui a marqué à jamais ma vie de gamer.

Rogue Leader faisait partie du line-up de lancement de la Gamecube de Nintendo et entre lui et moi ça a été le coup de foudre immédiat. Je me souviens encore de ma première partie, les yeux grands ouverts et la mâchoire décrochée devant ses graphismes exceptionnels. Sérieusement, on aurait dit une démo technique ! Ce jeu a mis une claque gigantesque a tout ceux qui ont posé les yeux dessus à l’époque, et encore aujourd’hui les graphismes sont très loin d’être ridicules comme vous pouvez le voir dans ce trailer d’époque (un peu kitsch) :

Le ramage étant à la hauteur du plumage, Rogue Squadron était bien le phénix des hôtes de ces bois ! Un jeu riche, un jeu dur, un jeu long : un grand jeu.

Quand je lançais Rogue Squadron je n’étais plus devant la petite télé de ma chambre d’ado, j’étais dans le cockpit d’un chasseur spatial en pleine mission pour renverser la tyrannie impériale des plaines enneigées de Hoth jusqu’à la fameuse tranchée de l’Étoile Noire. Et la bataille contre les Star Destroyers <3

C’est simple, si je devais faire le tri dans le licence Star Wars je balancerais les films pour garder Rogue Squadron ! Et KOTOR bien sûr, faut pas déconner.

Pourquoi en faire un nouveau ?

Pourquoi ? Parce que c’était génial tout simplement ! Et puis je salive de la rétine rien qu’en imaginant le rendu avec la puissance des machines actuelles ! SVP que quelqu’un ressorte la licence de son carton et vite, écrire cet article m’a donné une violente envie de rejouer !

Et puis depuis quelques années les remake HD pleuvent de tous les côtés alors pourquoi pas un remake de la trilogie pour fêter les 15 ans de la série ? Ou même une version 3DS !

PS : Comme par hasard, le temps que j’écrive cet article Disney ferme Lucas Arts et obscurcit encore un peu plus l’avenir de la licence ! Salauds ! Déjà que Factor 5 était pas vraiment en forme olympique…