WoW, adepte de la culture zapping ?

World of Warcraft ne cesse jamais d’évoluer, et une mise à jour récente a instauré un tout nouvel outil de recherche de groupe. Fausse bonne idée ?

Les mondes persistants n’attendent pas. Je le savais, mais WoW vient de me le rappeler tout récemment. Absent depuis plusieurs mois, j’ai découvert à mon retour une multitude de nouveautés. Nouvelles instances, nouveaux raids, nouveaux objets mais aussi des améliorations diverses changeant radicalement l’expérience de jeu. Et parmi elle, l’outil de recherche automatique de groupe.

L’outil de recherche de groupe dans WoW, c’est pas nouveau. C’est présent depuis une éternité, mais c’était réellement fastidieux. Il fallait s’inscrire comme candidat à une instance puis scruter qui avait fait de même. Ensuite, à vous de contacter les joueurs apparaissant dans la liste et de trouver de quoi former un groupe cohérent (une personne pour prendre les baffes à la place de tout le monde, trois personnes pour taper fort sur les vilains-pas-beaux et une personne pour soigner tout ce beau monde durant les combats). Une fois le groupe réuni, il fallait encore se rendre devant l’instance, et espérer pouvoir y rentrer. Car une instance ayant trop de succès devenait très vite « pleine », et il était impossible d’y pénétrer. J’ai souvenir de soirées complètement gâchés à cause de cette limitation ridicule.

Allo Donjon, livraison en moins de 10 minutes !

Mais voilà que Blizzard a modifié considérablement le système. Je veux faire une instance ? Aucun problème : j’appuie sur une touche, j’annonce mon rôle (tank, soigneur ou dps), et j’attends en continuant à faire autre chose. Le jeu se débrouille alors pour faire de lui-même des groupes cohérents et m’envoie un message dès que mon groupe est complet. En un clic, je suis directement téléporté dans l’instance. Et si j’ai décidé de faire une instance « aléatoire », je suis même récompensé par des emblèmes permettant d’acheter du matériel. Le temps d’attente est vraiment faible, d’autant plus que les instances sont désormais « inter-serveurs ». Une fois que l’instance est terminée, un clic et zou, me voilà exactement à l’endroit ou j’étais juste avant de commencer l’instance.
Alors que je n’étais vraiment pas un grand fan des instances, je me surprends moi-même à les enchainer quotidiennement désormais.

Est-ce pour autant un système idéal ? Oh que non ! Bien sur, le gain de temps est considérable. Là où il fallait 1h pour une instance (préparation du groupe, trajet jusqu’à l’instance, attente devant l’instance, retour…), il faut désormais moins de 20 minutes. La productivité est énorme et la collecte d’insignes incroyablement rapide.

Mais ce système à tué quelque chose de déjà fragile dans un « pick-up » : la notion de groupe et l’envie de jouer avec autrui. Alors que l’on discutait pour trouver des compagnons, qu’on ajoutait systématiquement dans sa liste d’amis les rencontres intéressantes en espérant les recroiser lors d’instances ultérieures, on appuie désormais sur un simple bouton.
Alors que l’on prenait le temps, en attendant que l’instance débute, de converser sur la composition du groupe, les connaissances de chacun, parlant équipement et échangeant parfois des conseils, on adopte désormais des comportements robotisés.

Hello, ++

Une instance WoW désormais, c’est un petit « hello » en début d’instance (et encore, certains s’abstiennent), un rush systématique pour aller le plus vite possible (et peu importe que figure dans le groupe quelqu’un de moins bien équipé que les autres, ou ne connaissant absolument pas l’instance), et un petit « ++ » lorsque tout est terminé quelques poignées de minute plus tard. Et pouf, on zappe, passant à autre chose et se réinscrivant dans la foulée pour un autre donjon aléatoire.
Le joueur de WoW est-il devenu adepte du « fast-loot » et du zapping ? Ne suis-je pas, pour les autres joueurs, considéré comme une sorte de Bot, entité complètement déshumanisée juste bon à l’aider dans une tache solitaire ? Les sorties en guilde sont-elle désormais les seuls moments de partage dans un jeu qui se veux par essence même tourné vers la coopération ? Triste monde…