Xbox lance la course des consoles next-gen

Un gamepass plus qu'alléchant

Disponibles dès aujourd’hui, les nouvelles Xbox Series X et Series S lancent officiellement la course des consoles « next-gen ».

L’arrivée d’une nouvelle génération de consoles est toujours un événement marquant dans la vie d’un joueur, de par les promesses qu’elle fait miroiter. Pour cette drôle de fin d’année 2020, c’est Microsoft qui dégaine le premier avec l’arrivée sur le marché de deux consoles complémentaires aux noms peu explicites.

Xbox Series X : la puissance à l’état brute

C’est l’argument massue de la communication de Microsoft autour de sa nouvelle pépite : la Xbox Series X est la console la plus puissante du marché. Je ne rentrerai pas dans les détails techniques (vous n’êtes pas là pour ça) mais cela semble vrai sur le papier. Avec un processeur plus rapide et une carte graphique plus solide que la concurrence, la Xbox Series X se place comme la console la plus puissante jamais sortie.

Cette puissance affiche de belles promesses : résolution 4K et 60 images par secondes sans saccade (et même 120 images par seconde pour les TV compatibles), traitement HDR et 1 To de stockage en SSD pour une vitesse de chargement des jeux nettement accélérée. Preuve de son ambition, la console affiche même sa compatibilité avec la norme 8K, encore totalement absente de nos salons. Le refroidissement de la machine a été également travaillé pour offrir ces performances dans un silence presque absolu.

Toute cette puissance permettra de donner vie à des jeux plus beaux et plus fluides mais pas seulement. La fonction « Quick Resume » nous offre la possibilité de mettre un jeu en pause, de jouer à un autre, puis de revenir instantanément au jeu précédent sans temps de chargement. Une fonction plus que confortable à des années lumières de la gabegie des sauvegardes manuelles.

Xbox Series S : la petite sœur passée inaperçue

A coté de ce mastodonte, tout de noir vêtu, la petite Xbox Series S semble presque nue. Et pourtant, la petite a bien des arguments à faire valoir. Moins puissante, dotée d’un gabarit bien plus modeste, la Xbox Series S se veut une version d’entrée de gamme dans l’écosystème crée par Xbox. Elle bénéficie ainsi de quasiment toutes les nouveautés de la Xbox Series X (dont le Quick Resume), à condition de deux concessions fortes.

En effet, la Xbox Series S se contente d’un affichage en Full HD. C’est bien moins gourmand en ressources, et ça peut suffire pour une grande quantité de foyers pas encore dotés de téléviseurs 4K. Autre concession et pas des moindres : la Xbox Series S se veut entièrement numérique. Aucun lecteur optique n’est inclus et il faudra donc se contenter de jeux « démats ». Deux vraies différences mais qui font baisser la facture presque de moitié !

Xbox Game Pass : le Netflix du jeu vidéo ?

Plus que des consoles, Microsoft tente de construire depuis des années un véritable écosystème autour du jeu vidéo. La marque XBOX se retrouve ainsi dans les consoles de salon mais également sur PC et même sur mobiles. Depuis plusieurs années, on retrouve ainsi du « cross play », à savoir la possibilité d’acheter un jeu et d’y jouer à la fois sur sa console mais aussi sur son PC, en conservant à chaque fois sa progression. Microsoft nous vends ainsi tout un catalogue de jeux, et libre à nous d’en profiter sur le périphérique de notre choix. Ce principe offre aussi une rétro-compatibilité totale.

Depuis 2017, la firme américaine va plus loin avec son abonnement Xbox Game Pass. Pour une dizaine d’euros par mois, il est ainsi possible de bénéficier d’un catalogue de plus de 100 jeux (et pas des moindres), sur sa console et son PC. Et nous sommes loin d’un catalogue au rabais puisque tous les jeux développés par les studios Microsoft intègrent ce catalogue dès le jour de leur sortie. Sans achat supplémentaire il est ainsi possible de jouer à Halo, Sea of Thieves, Doom, Forza Horizon mais aussi Flight Simulator ou Crusader Kings.

Pas de jeu, pas de Xbox All Access

Ce lancement ne se fait malheureusement pas sans heurts. Avant tout, il n’est accompagné d’aucun jeu exclusif censé nous en mettre plein les yeux. Pour accompagner sa console d’un véritable jeu next-gen, il faudra se tourner vers les éditeurs tiers (pour un Dirt5 par exemple, ou le tout dernier Assassin’s Creed Valhalla). Ensuite, comme d’habitude le lancement de cette next-gen s’accompagne d’une penuerie de consoles. A l’heure où j’écris ces lignes, la Xbox Series X est introuvable et il n’existe aucune garantie pour Noël. Enfin, Microsoft nous avait alléché avec une offre Xbox All Access permettant d’acquérir la console et l’abonnement Xbox Game Pass « à crédit » pour environ 30€ par mois pendant deux ans sans devoir débourser 500€ d’un coup pour acheter sa console. Mais le confinement a eu raison de cette offre commerciale, qui n’est pour l’instant proposée nulle part.

Bien évidemment, notre famille de geeks a sauté le pas de la next-gen et la Xbox Series X rejoindra le foyer dans quelques heures. Nous reviendrons vers vous très vite pour nous donner nos premières impressions.

La Xbox Series X est vendue au prix conseillé de 499,99€. Sa petite sœur, la Xbox Series S est vendue au prix conseillé de 299,99€. L’abonnement Xbox Game Pass est proposé entre 9,99€ (jeux sur console uniquement) et 12,99€ (jeux sur console et PC) par mois.

Partager cet article

Aimer cet article

0
"Papa" de la famille de geeks, ancien président des associations "Virtual Sports" et "Nustrale Gaming", je suis tombé dans la potion magique du jeu vidéo et de la culture geek dès mon plus jeune âge. Je tente de faire partager cette passion sur le net depuis plus de 20 ans.
A lire ensuite
Réactions

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires

    Merci pour votre commentaire.