Extra Lives #5 : Wipeout 2048 Episode 2

0

Steph a consacré le 4è Extra Lives à Wipeout 2048 et j’ai adoré. Du coup, cette semaine je vous propose de continuer dans cette univers ! Sur Ludomaniaque on ne joue plus, on vit.

 

Il y a encore 50 ans notre sport était un sport d’hommes. Fangio, Prost, Senna, Villeneuve, Schumacher, autant de noms gravés au Panthéon de la F1, autant de héros, autant d’artistes célébrés pour leur talent ! A l’époque, on reconnaissait qu’il fallait des capacités hors du commun pour dompter un monstre de métal traçant sa route à 400 km/h au milieu de 20 autres bolides rutilants…

 


Aujourd’hui, il n’y en a plus que pour la mécanique. Les pilotes ont disparu de l’équation, nous sommes devenus un mal nécessaire ! Pire, si on nous garde encore dans les baquets de ces missiles de course que sont devenues les Formule 1 c’est pour qu’on y risque nos vies. Le public veut du sang, il veut sentir le frisson de la Mort les miches bien au chaud dans son canapé, et le public est roi.

Comme si nous faire traverser des circuits conçus par des sadiques à 1000 km/h protégé seulement par quelques millimètres de nanotubes de carbone n’était pas assez excitant pour ces vampires, ça va faire 10 ans qu’ils ont réclamé et obtenu l’ajout d’armes sur nos véhicules. Au départ ça ne devait être que des phazers électriques qui coupent temporairement l’afflux d’énergie dans les boosters pour déstabiliser l’adversaire et favoriser les dépassements. Ça a tenu 2 ans. Mais il leur en faut toujours plus et maintenant nos carrosseries sont bardées d’armes de guerre !

 

 

Quand je vois certains de mes collègues rentrer dans leur cercueil volant fiers comme les astronautes qui viennent de partir pour Mars j’ai envie de hurler. J’ai envie de leur dire qu’ils sont fous, qu’ils ne réalisent pas qu’ils sont des rats dans un labyrinthe dont la seule sortie se fait les deux pieds devant, qu’ils sont les combats de coqs et de chiens d’aujourd’hui, qu’ils vont crever pour rien, comme des cons. Et puis je ravale ma morve, au fond je suis pire qu’eux. Je n’ai aucune illusion, je sais ce qui m’attends et j’y vais sans qu’on me pousse au cul. J’ai juste pitié d’eux.

Comme disaient les poètes, « L’époque des jeux de Rome n’est pas si loin après tout » (IAM, Regarde, L’Ecole du Micro d’Argent). Si c’est ça, appelez moi Maximus ! Morituri te salutant !

 

 

Wipeout 2048 est sans doute l’un des jeux les plus aboutis de la PS Vita. Beau, fluide, hyper nerveux, ce nouvel opus fait honneur à la licence et ravira tous les amateurs de jeu de course sous speed. Avec son contenu solo de qualité, son mode online et sa compatibilité partielle avec la version PS3, Sony tient un jeu qui peut faire la différence. Mon côté Nintendomaniaque m’oblige à voir également ce Wipeout 2048 comme un beau doigt d’honneur dressé à Nintendo qui laisse mourir F-Zero dans un coin sombre de son coffre-fort…

Laisser un commentaire