Présentation Windows Phone 7 et Xbox Live

2

Microsoft est bien décidé à ne pas laisser Apple et Google se partager le marché des OS mobiles et compte en particulier sur la complémentarité de ses produits pour reconquérir du terrain.

Période très chargée chez Microsoft qui après le lancement de Canal+ sur Xbox, un fan day, et avant la grande soirée de lancement de Kinect mardi soir nous a conviés à venir découvrir Windows Phone 7.

Le portable qui vous fera décrocher du portable

« Le portable qui vos fera décrocher du portable », c’est le slogan pour le lancement de WP7. On nous promet un OS si efficace et si intuitif qu’il nous fera gagner du temps, wouhou ! Mais sérieusement, vous avez vraiment compris ça ? Parce que personnellement j’ai cru qu’il se vantait d’être tellement mauvais qu’on aurait pas envie de s’en servir… Ducoup j’étais vraiment curieux de voir ce WP7 en action pour savoir si on doit ce slogan à la lucidité et la franchise des publicitaires ou à leur incompétence :metlapression:

Si vous avez connu les anciennes versions de Windows Mobile, vous pouvez tout oublier (rancœur, haine, …) vu que Microsoft est reparti de zéro pour se doter enfin d’un OS mobile au goût du jour. WP7 se démarque de la concurrence d’abord par une identité visuelle forte, avec un style graphique épuré et coloré que je trouve du plus bel effet avec son petit côté Tetris. Microsoft a également opté pour une navigation verticale et continue en home, une option intéressante. Ça fonctionne notamment parce que le système de tiles (les vignettes) permet de bien structurer la navigation. Ces tiles peuvent être carrées ou rectangulaires, animées ou non, servir à lancer une application ou un hub. Par contre elles sont très peu personnalisables : on ne choisit ni leur taille, ni leur forme (c’est décidé par les développeurs…), et on choisit une couleur pour l’ensemble de son home. Petite originalité supplémentaire, la présence sur tous les Windows Phone d’une touche recherche contextuelle, anecdotique mais pratique. Pour le reste, les utilisateurs de smartphones retrouveront immédiatement leurs repères.

Niveau matériel je peux juste parler du téléphone que j’ai eu entre les mains. Ce LG Optimus 7 m’a fait une mauvaise impression, je l’ai trouvé lourd et peu réactif. Par contre, pas de BSOD à l’horizon et c’est déjà pas mal :p

Windows Phone = Gaming Phone ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que Microsoft met le paquet sur la complémntarité de ses services et de ses plate-formes. En plus de Zune, le service de musique et de vidéo dispo sur PC, Xbox et WP7, la firme de Redmond compte bien s’appuyer sur le Xbox Live pour populariser son nouvel OS mobile. Ainsi, vous pourrez retrouvez votre compte Xbox Live adoré directement sur votre téléphone. Ça inclut votre avatar, vos contacts et votre gamerscore que vous pourrez d’ailleurs entretenir en itinérance. Les jeux labellisés XBL comporteront en effet pour 200 points de succès. Mais la vraie particularité de ces jeux est la sélection draconienne que leur inflige Micrisoft et qui devrait garantir un certain niveau de qualité. Que tous les amateurs de jeux pourris se rassurent, les daubes des autres plateformes seront quand même disponibles sur WP7, mais ils ne seront pas étiquetés XBL et ne pourront pas bénéficier de ses fonctionnalités.

Lors de cette soirée nous avons eu la joie de découvrir O.M.G. (qui ne signifie pas Oh My God mais Our Manic Game), le dernier jeu d’Arkedo en présence du fondateur du studio, Camille Guermonprez. Après nous avoir sauvé de l’inanition, il nous a expliqué les raisons pour lesquels il a choisi de développer des jeux pour Windows Phone 7. On retrouve en vrac, la facilité offerte par l’utilisation d’XNA (O.M.G. a été développé en moins de deux mois !) et la répartition très intéressante des royalties (environ deux tiers pour le développeur. Ça fait qu’Arkedo touche autant pour un exemplaire d’O.M.G. vendu 2,79€ que pour un exemplaire de Nervous Brickdown leur première production DS !) et la visibilité offerte aux jeux qui passent la sélection impitoyable de Big M.

Au passage, O.M.G. est un shoot’em up super addictif pour peu que l’on ne soit pas allergique au style néon (comme dans Geometry Wars par exemple) et je craquerais à coup sûr s’il venait à sortir sur Xbox (Monsieur d’Arkedo, si tu nous lis). Le principe est simple, on déplace son vaisseau qui tire en continu et on touche les ennemis qu’on souhaite faire passer en mode Manic, une sorte de mode furie déchainant leur puissance max et augmentant le nombre de points gagnés en les explosant. C’est peut-être pas clair clair à lire comme ça, mais je vous encourage à aller voir le jeu en action, vous ne le regretterez pas !

Here comes a new challenger !

Sur ce que j’en ai vu, WP7 a de sérieux arguments pour se faire une place au soleil sur le marché des OS mobiles. Il conviendra notamment aux personnes voulant un téléphone facile d’accès, aux inconditionnels d’hotmail et MSN, aux fans de Gates et Balmer, aux trophy whores du Xbox Live, aux allergiques à la Pomme et au petit robot vert.

2 COMMENTAIRES

  1. Le téléphone de démo n’était pas très réactif, mais ça n’avait pas l’air de venir de l’OS^^ Sur les téléphones persos des organisateurs de la soirée ça avait l’air de tourner sans problème, même ceux blinder d’applis.

  2. Une petite question quand même. C’est gourmand à priori comme OS ? On risque d’avoir des phones qui rament à mort ou pas du tout ?

    Sinon, comment est-ce possible de pondre un slogan pareil… « Le portable qui vos fera décrocher du portable », non mais j’te jure…

Laisser un commentaire