Thor

3

Thor revient mercredi en BR et DVD dans toutes les bonnes crémeries, l’occasion parfaite pour une petite critique du dieu du tonnerre version Marvel.

Les plus fidèles d’entre vous doivent se souvenir qu’on a déjà chroniqué Thor au moment de sa sortie en salle en mai dernier. C’était écrit par Pikachu, c’était plein de jeux de mots révolutionnaires et vous mourez d’envie de le lire maintenant, tout de suite. Faites vous plaisir !
Maintenant que les présentations sont faites, je vais pouvoir zapper le pitch et passer directement aux choses sérieuses.

Pour être honnête, je n’attendais pas grand chose de cette adaptation. Un super héros super kitch (sérieusement, Thor c’est juste un catcheur en cosplay d’Astérix), un trip divin abracadabrantesque, une licence pas franchement parmi les plus chères à mon cœur, le film super héroïque de trop ?

Et non, j’ai aimé Thor ! Enfin, j’ai aimé le regarder. Le film je veux dire, pas Chris Hemsworth qui interprète le fils d’Odin. Parce que bon, voir un mec torse nu taillé comme un bœuf de concours alors qu’on est vautré dans son canapé avec des chips c’est de la concurrence déloyale !

T’façon les dieux ils ont que ça à foutre de la muscu !

D’ailleurs, au nom de l’égalité des sexes, j’exige que le film de Kenneth Branagh soit remonté pour inclure des scènes de Natalie Portman topless. Si vous soutenez cette proposition, laissez un message dans les commentaires ! Battons-nous contre le sexisme, ce fléau de notre société !

Plus de scènes comme celle-ci conviendrait aussi

Aussi honteusement sexiste qu’il soit, Thor reste très plaisant à regarder. Le film est très rythmé et on ne sent pas les 110 minutes passer. Cela s’explique en partie par la variété des univers et des situations développés puisqu’on voyage en permanence entre les planètes des différents protagonistes avec ce que ça implique de dépaysement et de quiproquo. Thor a également le bon goût d’assumer une part de second degré. Cela ressort notamment à travers des personnages secondaires en décalage avec la gravité du scénario. En même temps, Kenneth Branagh a réussi a imposer une vision fantastique et moderne d’Asgard et de la mythologie si bien qu’on adhère à cette dimension malgré les looks assez «fabuleux» et des situations parfois à la limite de la crédibilité. Et puis on peut dire ce qu’on veut, mais Odin (Anthony Hopkins) et Heimdall (Idriss Elba) c’est du poids lourd ans la catégorie badass !
Bref, Thor est bien construit, bien équilibré, et je suis d’autant plus admiratif que je m’attendais à une sacré catastrophe.

Le réalisateur est bien aidé dans sa tâche par un casting de grande qualité. Bien sûr on est dans un blockbuster, aucun acteur ne décrochera d’Oscar pour sa performance ! Mais ils font le boulot et crédibilisent un univers bien casse-gueule. Le seul à la limite du hors-jeu est Ray Stevenson qui joue Volstagg, un des fidèles compagnons de Thor. Il en fait des tonnes, notamment lors du combat entre la Thor Team et le Destructeur.

En même temps, difficile de lui jeter la pierre vu que cette scène cristallise et cumule tous les défauts du film : effets spéciaux moyens, tics de réalisation avec des cadrages en biais si fréquents que je me suis demandé si je n’avais pas intérêt à monter ma télé sur vérins hydrauliques, ennemi ridicule (SPOILER : c’est un grille-pain radiocommandé) à l’image de tous les ennemis du film et instant émotion garanti 100% pathétique. Kenneth a eu le bon goût de concentrer tout ça en quelques minutes, histoire qu’on soit tranquille pour le reste du film, bien joué !

Je ne regrette pas de l’avoir vu tranquillement installé dans mon salon plutôt qu’en shitty 3D dans une salle bondée vu que la technique n’est pas irréprochable, mais au final j’ai passé un très bon moment devant ce film. En plus de ses qualités propres, Thor a le mérite d’ouvrir un bon paquet de pistes pour le film des Avengers qui sortira l’an prochain.

3 COMMENTAIRES

  1. tout à fait d’accord pour l’idée des scènes topless avec Nathalie Portman, c’est vrai quoi les femmes se battent pour la parité homme-femme, allons jusqu’au bout! ^^

Laisser un commentaire